top of page
Rechercher

Gérer l'anxiété et l'incertitude face à l'avenir

Dernière mise à jour : 26 janv. 2023

Si vous vous sentez épuisé et engourdi ces jours-ci, vous n'êtes pas seul.


Beaucoup d'entre nous entament la nouvelle année avec un certain degré d'anxiété. Plus de 33 % des Canadiens et Canadiennes - en particulier les personnes vulnérables comme les nouvelles mères, les chômeurs et les personnes souffrant d'une déficience physique, de troubles mentaux ou d'une dépendance à une substance - sont confrontés à l'insécurité alimentaire. Un Canadien ou Canadienne sur deux souffre d'un certain niveau de trouble de stress post-traumatique (TSPT), et un sur dix est aux prises avec un trouble de santé mentale et a besoin de soutien, mais n'y a pas accès (source).


Avec ces chiffres, il n'est pas surprenant de savoir que les deux cinquièmes des Canadiens et Canadiennes pensent activement à leur santé mentale mais n'en parlent pas, et qu'un tiers d'entre nous pense à la santé mentale des autres au moins quelques fois par semaine (source).


Ces statistiques sont incroyablement alarmantes et montrent combien de personnes au Canada sont aux prises avec des problèmes de santé mentale. De plus, l'augmentation du coût de la vie et les conversations constantes sur l'imminence d'une récession suffisent amplement à rendre les gens anxieux, effrayés et incertains face à l'avenir.


Cette année, la campagne Parlons-en de Bell signale qu'un Canadien ou Canadienne sur quatre souffre de niveaux élevés d'anxiété, qu'un Canadien ou Canadienne sur deux ne reçoit pas le soutien en santé mentale dont il a besoin et que plus de 200 Canadiens tenteront de se suicider chaque jour - douze mourront chaque jour.


L'anxiété à propos de ce que sera la vie dans le futur est une réalité et un facteur de stress auxquels beaucoup d'entre nous sont confrontés quotidiennement. Aussi impuissant que vous puissiez vous sentir, il existe des mécanismes d'adaptation qui nous aident à mieux gérer l'incertitude et les sentiments négatifs que beaucoup d'entre nous ressentent.


Prendre soin de votre santé mentale et vous concentrer sur les choses qui vous apportent de la joie ne fera pas disparaître les problèmes à grande échelle, mais cela peut améliorer votre bonheur quotidien et votre vision de la vie.

Prendre le temps d'intégrer des mini rituels de soins personnels et de réflexion vous aidera à traiter ces émotions difficiles de manière saine et à progresser vers un état d'esprit plus positif.


Voici 7 conseils que vous pouvez essayer:


1. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler


Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, il y a toujours des choses que vous pouvez contrôler. Par exemple, reconnaître et pratiquer la gratitude pour les petites choses, comme avoir un toit au-dessus de sa tête, de la nourriture dans son ventre et des personnes que l'on aime autour de soi.


Reconnaître les petites bénédictions dans votre vie vous donnera une meilleure perspective des choses que vous avez maintenant par rapport à ce que vous n'avez pas, et vous donnera également un plus grand sentiment de contrôle dans votre vie tout en évitant le sentiment d'être submergé par la vue d'ensemble des choses.

En se concentrant sur les choses que nous pouvons contrôler, nous pouvons apaiser notre anxiété en étant concrets sur la façon dont nous exerçons notre pouvoir. Au lieu de nous inquiéter sans but, cela nous incite à nous impliquer activement dans notre expérience de la vie quotidienne.


2. Soyez présent


Lorsque vous vous concentrez pleinement sur le présent, vous ne vous inquiétez pas autant. N'essayez pas de prédire ce qui pourrait arriver, et ne vous laissez pas aller à penser à tout ce qui pourrait mal tourner. Au lieu de cela, connectez-vous au moment présent et appréciez-le.


La méditation est une pratique si répandue parce qu'elle constitue un outil puissant pour pratiquer la pleine conscience. La pleine conscience nous permet de ramener nos pensées et nos émotions au moment présent plutôt que de les laisser dériver vers le passé ou l'avenir, ce qui peut provoquer l'anxiété ou la dépression.


Si vous vous sentez particulièrement anxieux, essayez cette pratique pour vous ramener au moment présent:


  • 5 choses que vous pouvez voir

  • 4 choses que vous pouvez sentir (vos pieds contre le sol, vos paumes contre la table, etc.)

  • 3 choses que vous pouvez entendre

  • 2 choses que vous pouvez sentir

  • 1 chose que vous pouvez goûter (vous pouvez quitter votre emplacement pour trouver quelque chose à savourer)


3. Prenez soin de votre bien-être

En prenant soin de votre bien-être mental et physique, vous êtes plus à même de faire face à ce que la vie vous réserve. Cela comprend:


  • Faites de l'exercice - essayez de bouger un peu tous les jours

  • Dormez suffisamment

  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée. Faites de votre mieux pour éviter les aliments sucrés ou transformés.

  • Passez du temps à l'extérieur.

  • Faites des activités que vous aimez et qui vous aident à vous détendre.


4. Éliminez vos déclencheurs


Savez-vous quels sont vos déclencheurs? Êtes-vous capable d'éviter ou de réduire ces déclencheurs afin de moins vous inquiéter?


Par exemple, limiter votre temps sur les médias sociaux pourrait vous aider à vous sentir plus optimiste par rapport à votre vie et à réduire les comparaisons.


5. Réfléchissez à votre besoin de certitude


Même si nous le souhaitons, nous ne pouvons jamais contrôler absolument tout ce qui se passe dans notre vie. Le changement est la seule constante de la vie, et même si nous planifions et préparons tout, des événements inattendus peuvent toujours se produire.


Il est difficile de faire face au changement, même s'il s'agit d'un changement positif. Il est normal de se sentir triste et de faire le deuil de ce qui était avant.


Certains d'entre nous peuvent éviter ou combattre les changements qui sont inévitables et sur lesquels nous n'avons aucun contrôle. Pour faire face au changement, essayez de recadrer votre pensée et de voir les aspects positifs.


Les événements inattendus ne sont pas toujours une mauvaise chose - de bonnes choses peuvent aussi arriver à l'improviste! Avez-vous déjà rencontré quelqu'un de façon inattendue qui est devenu l'un de vos plus proches? Êtes-vous tombé sur une expérience amusante et mémorable alors que vous vous y attendiez le moins?


Vous pouvez répondre à ces questions pour remettre en question votre besoin de certitude et réfléchir au mécanisme d'adaptation que vous utilisez déjà.


  • Quels sont les bons côtés de l'incertitude?

  • Dans le passé, les choses ont-elles bien tourné même si vous n'étiez pas certain de ce qui allait se passer?

  • Qu'avez-vous fait pour faire face si les choses ne se passaient pas bien?

  • Pouvez-vous utiliser à nouveau ces mêmes stratégies d'adaptation?


6. Apprendre à tolérer le changement et l'incertitude


Si vous vous sentez prêt, vous pouvez essayer de renforcer lentement votre tolérance au changement et à l'incertitude. Commencez par quelque chose qui ne vous cause qu'un peu d'anxiété.


Par exemple, vous ressentez peut-être toujours le besoin de boire dans des situations sociales pour vous détendre. Lancez-vous le défi de moins boire, de repousser votre premier verre jusqu’après que la réunion soit commencée ou d'essayer d'éviter complètement de boire.


Ensuite, réfléchissez à votre expérience:


  • Comment vous êtes-vous senti?

  • Que s'est-il passé? Est-ce que tout s'est bien passé?

  • Qu'avez-vous fait si les choses ne se sont pas déroulées comme vous l'aviez prévu?


Si vous continuez à vous pratiquer, vous remarquerez que les choses qui vous causaient autrefois de l'anxiété sont devenues beaucoup plus faciles à gérer et que votre tolérance à l'imprévu s'est accrue.



7. N'hésitez pas à demander l'aide d'un professionnel


La santé mentale est une chose à laquelle tout le monde devrait prêter attention. Si votre anxiété est plus qu'un simple sentiment passager pour vous, un thérapeute en santé mentale peut vous aider à identifier vos mécanismes d'adaptation.


La consultation peut sembler être une étape importante à franchir, mais sachez que de nombreuses personnes ont recours à une aide professionnelle chaque année. Il est normal de se sentir nerveux lors de votre première séance. Le conseil est un excellent moyen de vous aider à penser plus clairement et à travailler sur vos pensées et vos sentiments lorsque vous vous sentez bloqué.


Si vous vous sentez prêt à bénéficier d'un soutien professionnel, le PAESF Counseling, le Programme guidé iCBT, et les services de soutien de l’Aide à la conciliation travail/famille peuvent aider.

Comments


bottom of page